Cnil

Publié
le 27 novembre 2012
Dernière révision
le 22 juillet 2015

Conformément aux différents textes en vigueur relatifs à l’informatique, aux fichiers et aux libertés (notamment la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée), ce site internet a fait l’objet d’une inscription sur le registre du Correspondant Informatique et Libertés.

 

Ce site propose des liens vers le portail de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) ayant fait l’objet de déclarations auprès de la Commission Informatique et Libertés (Cnil) et du Tribunal de Grande Instance.

 

En vertu des articles 39 et 40 de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification relativement aux informations qui vous concernent.

Pour cela, nous vous invitons à prendre contact avec le Correspondant Informatique et Libertés en adressant un courrier, accompagné de la photocopie d’une pièce d’identité, à l’adresse suivante :

 

Cnav - CIL

75951 PARIS cedex 19

 

 

Consulter le Registre unique des traitements de la branche retraite

 

Consulter les Actes réglementaires nationaux

 

Consulter les Actes réglementaires régionaux

 

Consulter l’Assurance retraite et l’accès aux documents administratifs

 

 

Les données collectées par le biais de ce site (messagerie) se limitent à celles que vous avez volontairement communiquées à la Cnav région Île-de-France afin de nous permettre d’accéder à votre demande. Ces données sont protégées par le secret professionnel et par les dispositions de la loi n° 78-17 précitée relatives à la confidentialité et à la sécurité des données à caractère personnel.

 

En utilisant la messagerie mise à votre disposition sur ce site, vous vous engagez formellement à ne pas nous communiquer de fausses informations, ni à utiliser l’identité d’un tiers dans le but d’obtenir illégalement et indûment un droit ou une prestation ou des renseignements relatifs à un tiers. Dans le cas contraire, vous vous exposeriez à des sanctions pénales, notamment à celles prévues aux articles L. 114-13 et L. 377-2 du Code de la Sécurité sociale sans préjudice des dispositions du Code pénal.