Coronavirus : l’Assurance retraite fait évoluer ses pratiques pour garantir la continuité des paiements

Publié le 25 mars 2020
Pour s’adapter au contexte actuel, l’Assurance retraite Île-de-France fait évoluer ses pratiques. La priorité : éviter tout risque de rupture de ressources pour les assurés pendant cette période.

Certains changements sont intervenus pour faciliter le traitement des dossiers.

Concernant les demandes de retraite (retraites personnelles et retraites de réversion), les dossiers auxquels il ne manque que des pièces non essentielles seront tout de même traités pour ne pas retarder le paiement, et les justificatifs manquants pourront être fournis ultérieurement.

Important : Il est vivement conseillé aux assurés, ayant un dossier en cours, de créer leur espace personnel. Un conseiller retraite pourra ainsi les solliciter directement, si nécessaire. Ils pourront également transmettre les pièces manquantes via leur espace personnel (via une photo prise avec le téléphone par exemple).

Par ailleurs, les assurés résidant à l’étranger et ayant reçu une demande de certificat de vie en décembre, janvier, février ou mars, risquent de rencontrer des difficultés pour obtenir ou renvoyer leur document. Ils bénéficieront donc d’un délai de deux mois supplémentaires pour transmettre leur certificat de vie, et n’auront pas besoin de contacter leur caisse régionale pour le leur signaler. L’Assurance retraite leur versera leurs retraites, sans démarche spécifique ni justificatif.

Dans le même état d’esprit, une tolérance sera accordée aux bénéficiaires d’une retraite de réversion ou d’une allocation de solidarité aux personnes âgées qui n’auraient pas pu renvoyer dans les temps le questionnaire qui leur est régulièrement adressé. Leur prestation continuera de leur être versée.

D’autres simplifications sont prévues pour attribuer certaines prestations telles que l’allocation de solidarité aux personnes âgées ou l’allocation supplémentaire d’invalidité.

Des contrôles pourront être effectués après la crise.

À noter

Dans ce contexte particulier, le traitement des dossiers de recours amiable et de contentieux se poursuit. Toutefois, un rallongement des délais de réponse est probable.

Partager :
  • facebook
  • twitter
  • linkedin
  • email