Prélèvements sociaux : ce qui change en 2023

Publié le 20 décembre 2022
Votre retraite est soumise à des prélèvements sociaux ? Si oui, le montant de votre retraite de janvier (payée en février) est susceptible d’évoluer.

Vous êtes domicilié fiscalement en France

Vous êtes concernés par les prélèvements sociaux si vous dépendez d’un régime obligatoire français d’Assurance maladie ou si votre revenu fiscal de référence dépasse un certain seul de revenus. Ce dernier dépend de votre revenu fiscal de référence, de votre nombre de parts fiscales et de votre lieu de résidence (Métropole, départements d’outre-mer sauf Mayotte).

Les trois prélèvements sociaux qui peuvent être appliqués sur votre retraite et qui dépendent de vos revenus sont :

  • La contribution sociale généralisée (CSG)
  • La contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS)
  • La contribution de solidarité pour l’autonomie (Casa).

Chaque année, les seuils d’assujettissement ou d’exonération de ces prélèvements sont revalorisés au 1er janvier, conformément à l’évolution en moyenne annuelle des prix à la consommation. En fonction de ces seuils, le taux appliqué n’est pas le même.
Les prélèvements sociaux sont calculés sur la base du revenu déclaré à la DGFIP. (Direction générale des Finances Publiques).

Votre taux de prélèvement peut évoluer en 2023. Découvrez les situations.


Vous êtes domicilié fiscalement hors de France

C’est alors la cotisation de l’Assurance maladie qui peut être prélevée sur votre retraite. Découvrez si vous êtes concernés par cette cotisation.

Pour rappel : si vous percevez une allocation de solidarité ou l’allocation de veuvage, vous n’êtes concerné par aucun prélèvement.

 

Simulez votre taux de CSG et en savoir plus